Salle 2: les sapeurs-pompiers en Deux-Sèvres avant 1943

Quelques incendies majeurs

1794: incendie à Bressuire (gestion par le Préfet Mr Dupin)

20 décembre 1805: incendie des  archives de Niort

Installées depuis 1796 dans la plus ancienne partie du couvent des Carmélites (15 rue du Petit Banc). En 1800, lors de la vente des biens nationaux, le couvent est vendu. Les archives sont transférées à La Charité. Elles sont en grande partie détruites lors de l'incendie du 20 décembre 1805. 

1900/1943: Vers la départementalisation

En 1904 était créé, en Deux Sèvres, un Service Départemental d'Incendie placé sous la responsabilité de Léonce CATHELINEAU. Mobilisé dès l'été 1914, Léonce Cathelineau doit quitter ses fonctions et en reviendra qu'en 1920. Mais à son retour la Préfecture refuse de reconnaître ses fonctions et de relancer le Service Départemental. Il faudra presque 20 ans d'efforts pour qu'à nouveau un Service départemental soit recréé: 3 novembre 1932 une circulaire préfectorale recrée le service mais dénué de tout moyen; 3 décembre 1941: la commission administrative approuve le nouveau projet de règlement et vote d'importants crédits. Le nouveau service organise un maillage territorial, la dotation de moyens et la rémunération des sapeurs-pompiers.

Le Commandant FOURNIER, président de l'Union départementale depuis 1920, infatigable chef du projet de création du Service Départemental depuis lors, devient inspecteur départemental, assisté de deux adjoints (le Capitaine LEBRE et le Cpitaine PICHOREAU).

Le Capitaine Fournier motive sans cesse la création d'un service départemental auprès du Conseil général et de la Préfecture afin de remédier à deux écueils majeurs:

  • les secours communaux imposent une prise en charge financière par la commune non dotée d'un corps de sapeurs-pompiers et victime d'un incendie. Les négociations sur le défraiement sont un frein majeur qui ralentissement la distribution des secours. 
  • les corps sont inégalement entretenus et dotés en matériels. La départementalisation représente un moyen efficace d'harmoniser l'équipement des centres, d'organiser l'équipement des centres et la réponse opérationnelle, d'établir une indemnisation départementale des sapeurs-pompiers. Elle est donc un gage majeur de qualité.

 

Constatant une difficulté importante à exercer ses missions dans les conditions de guerre qui sévissent jusqu'en 1943, l'Inspecteur départemental Gaston FOURNIER va décider, en avril 1943, de devenir le responsable et le porte parole unique des centres de secours. Il réalise la première départementalisation et cherche par tous moyens à soutenir les centres (en essayant de savoir, auprès des autorités, où sont emprisonnés les sapeurs-pompiers envoyés en camps, en essayant de conserver quelques vélos qui font l'objet de réquisitions d'office ...)

FINANCEMENT DES SERVICES DÉPARTEMENTAUX 

1938

Publication d'un texte réglementaire créant un service de protection contre l'incendie à échelle départementale avec financement des centres (en équipement et en fonctionnement) sur la base de cotisations communales. Ce service n'a pas de personnalité juridique.

1942

Un compte budgétaire hors budget départemental est ouvert  cumulant des cotisations communales, des subventions du département et des subventions de l'Etat.

C'est seulement en 1955 (décret du 20 mai 1955) que les Services départementaux d'incendie acquéront la personnalité juridique.

Liste des centres de secours avec leur date de création: ICI

Chronologie de la création des centres de secours en Deux Sèvres
création des centres deux sévriens.pdf
Document Adobe Acrobat 142.5 KB